blog

Mise à jour du CD série 3 tous publics

Voici un nouveau CD de jeux libres mis à votre disposition pour toujours plus de plaisir. Ce CD pour petits et grands enfants est le deuxième CD de l’année et le premier sorti sous l’égide de LibreGamesInitiatives. Les jeux sont toujours en version Windows mais existent en version GNU/Linux, même s’il faut parfois les compiler à partir des sources. Pour 40?% d’entre eux toutefois, ils sont exécutables sous GNU/Linux grâce à Wine.

La série 3.3 est la mise à jour de la 3.2 avec quatre suppressions : StepMania, Train Director, Wormux et UFO Alien Invasion, et dix jeux rajoutés pour un total de vingt jeux. Les jeux initialement fournis en archives ZIP ont été remplacés par des installateurs réalisés avec NSIS.

Un effort a été fait pour la traduction en français. Ont été traduits par l'association : Commander Staline , The Butterfly Effect (il reste quelques chaînes à intégrer), Torus Trooper (manuel traduit par l’association), Kiki The Nano Bot (traduit par l’association, mais intégration au jeu échouée).

Liste des jeux :

 Atomorun 2008, Biloba,Briquolo, Commander Staline, DigiBand,Duo, Genetic Invasion, Globulation2, Kiki Le Nano Robot, LinCity NG, Maniadrive, Newton adventure, Pingus, PixPang, Sable, Sudoku Portable, The Butterfly Effect, Torus Trooper, X-Moto, zeRace.

 Téléchargement : Freetorrent

La rémunération des auteurs de jeux libres avec Liberapay

Liberapay est une plateforme de dons récurrents, destinée à essayer de rémunérer les contributeurs aux "communs" dont les logiciels libres.
"Construire des logiciels libres, diffuser les savoirs libres, ces choses prennent du temps et coûtent de l'argent, non seulement pour effectuer le travail initial, mais aussi pour le maintenir dans le temps." Beaucoup utilisent des logiciels libres parfois sans le savoir,or ils pensent que ces logiciels libres sont soutenus. Ce que est rarement le cas et l'on s'aperçoit que, dans certains cas, des logiciels libres importants, dépendent d'une seule personne recevant peu ou pas de revenus de son travail.
"Vous êtes un créateur de communs ? Vous faites de l'art libre ? Vous partagez vos connaissances ? Vous codez du logiciel libre ?
Oui ? Alors Liberapay est fait pour vous !"
Nul besoin de créer une structure. Il suffit de créer une "équipe". Chaque membre de l’équipe décide de la part qu’il prend et le logiciel répartit les dons à l’équipe entre les membres de façon automatique. Pour éviter qu’un membre ne décide d’une semaine à l’autre de faire passer sa part de 1 à 100, il y a une fonctionnalité qui empêche de modifier cette part au-delà d’un certain seuil d’une semaine à l’autre. Ils ont décidé de favoriser le consensus au sein des équipes : n’importe quel membre d’une équipe peut inviter d’autres personnes à rejoindre l’équipe et chaque membre décide de lui-même de la part qu’il souhaite prendre. Chaque personne et chaque équipe peut annoncer combien elle souhaite recevoir par semaine?; chacun est aussi libre de dire combien il reçoit et combien il donne.
Voilà une initiative,qui correspond typiquement à ce dont les jeux libres ont besoin.

site officiel

annonce détaillée sur Linuxfr :

Présentation du jeu de plateau Bloqus et discussion sur sa licence

Bloqus est un jeu de plateau plaisant et assez facile à prendre en main. Il consiste à placer sur un plateau (une grille) des polyominos, c'est-à-dire des formes géométriques composées par les différents agencements d'un certain nombre de carrés élémentaires. Avec un carré, on a un monomino. Avec deux carrés, un domino. Avec trois carrés, un triomino. Quatre carrés donnent un tetromino, enfin cinq carrés donnent un pentamino. Chacun des quatre joueurs dispose donc initialement de 21 formes, qu'il peut librement tourner dans tous les sens. L'un des carrés de la première pièce posée doit obligatoirement recouvrir le coin de la grille attribué au joueur.(source site officiel)
C'est la version informatique du jeu de plateau Blokus de la société Sekkoïa (rachetée depuis par Mattel) http://www.blokus.com/ . Le jeu de Mattel ne semble pas exister sous forme informatique. Bloqus permet de jouer de zéro jusqu'à quatre joueurs humain, proposant plusieurs niveaux (ou style) de joueurs automatiques. Le programme est multi-plateformes (GNU-Linux, MacOS/X, Windows), et s'appuye exclusivement sur la bibliothèque Qt4. Ce projet est diffusé sous la licence CeCILL V2.
Un jeu réalisé en 2009 par Yves Bailly. Il peut se jouer à plusieurs mais pas en réseau. Il est traduit en anglais et en français. Langage de programmation : C++.
Discussion : le jeu est sujet à droit d'auteur de la part de la société Sekkoïa ( http://www.blokus.com/fr/sekkoia.html ) et donc le jeu doit être considéré partiellement libre. Bien que le code soit libre.


site officiel

Modélisez votre quartier pour l'inclure dans SupertuxKart

C'est ce que propose "Tous agiles" une équipe qui vise à renforcer l'agilité professionnelle des jeunes les plus éloignés de l'emploi grâce aux logiciels libres et au jeu vidéo.
Les outils utilisés sont OpenStreetMap, GIMP et Blender.

Tous Agiles

Ryzom offre un éditeur scénographique à ses joueurs!

Voilà une nouvelle annonce du projet Ryzom sur Linuxfr :
Ryzom est un jeu de rôle en ligne massivement multi‐joueur (MMORPG) de science fantasy basé sur un monde vivant unique : une planète‐plante aux paysages envoûtants, sauvage, et peuplée de mille dangers. Vous pouvez y incarner une des quatre races humanoïdes du jeu, contribuer à la reconquête de leur civilisation perdue et influer sur l’évolution du monde.

Première étape publique de son grand projet de mise à disposition de l’outil de création Ryzom Arkitect à sa communauté de joueurs, l’arrivée de l’éditeur scénographique suscite interrogations et intérêt.

Note du Modérateur de Linuxfr. : Ryzom Arkitect (dit Ark) comprenant l’éditeur scénographique est sous licence propriétaire gratuite, contrairement au reste du projet qui est sous AGPL. Les contenus produits seront sous licence CC-BY-SA (comme pour le reste du projet).

NDM : Pour mémoire, Ryzom est un jeu de plus en plus libre (complètement ou presqu'entièrement libre selon les dernières analyses)

La suite sur Linuxfr

Ryzom

Commentaires sur la licence de Cytadela

Cytadela (ou The Citadel) est un jeu de FPS à "l'ancienne" c'est à dire de la génération de Doom 1 ou 2 (jeu dont il existe une version libre Freedoom). Ce jeu développé de 2003 à 2013 est probablement d'origine polonaise.
Cytadela est une conversion d'un ancien jeu sur Amiga du même nom créé par Virtual Design avec reprise des anciennes données et mise sous licence GPL (GNU GPL v3) avec l'autorisation des auteurs d'origine.
C'est un jeu de tir en 3D donc très pixélisé; normal : c'était la seule solution pour faire tourner des FPS 3D sur les machines de l'époque.
Il utilise OpenGL, GLU, SDL, SDL_mixer et VLC. Tous les algorithmes et le contenu artistique ont été repris de l'original avec la permission de leurs auteurs. La distribution du contenu artistique (en tant que partie de la conversion,c'est à dire de la reprise du jeu Cytadela) est autorisée suivant les termes de la GNU GPL.
C'est ce point-là qui pose souci, puisque c'est assimilable à une clause -nd (pas de dérivées). C'est pourquoi, ce jeu se classerait dans la catégorie "partiellement libre".