blog

Des nouvelles d'Unvanquished

On en sait un peu plus sur les développements en cours d'Unvanquished, un jeu de FPS suite de Tremulous. En fait, Unvanquished était à l'origine un "mod" ,une modification de Tremulous visant à introduire une troisième espèce dans le jeu (les Yokai). Cette idée revient sur le tapis de temps en temps, mais il faudrait définir la mécanique du jeu qui l'accompagnerait.

Alors que la jouabilité humaine d'Unvanquished est similaire à ce que d’autres jeux de tir à la première personne ont à offrir, la jouabilité extra-terrestre rappelle un peu ce que la science-fiction explore dans des œuvres bien connues. Des extra-terrestres aux airs d’arachnides rappellent un peu le film Starship Troopers, alors que la nécessité de se cacher de monstres horrifiants se faufilant silencieusement dans les ventilations rappelle plus le film Alien.

Le jeu de la survie

La race extra-terrestre (appelée alien en anglais) dépeinte dans le jeu Unvanquished possède plusieurs pairs de pattes permettant à certains des personnages de marcher sur les murs, et la jouabilité est fondée sur des griffes, des morsures venimeuses, des évolutions morphologiques, des mouvements rapides, des défenses organiques avec des épines et des émanations toxiques. De son côté, la humaine du jeu est fondée sur des mammifères tenant debout sur des pieds, portant des armes, protégeant leurs fragiles corps avec des armures, des exosquelettes, et construisant des défenses mécaniques élaborées comme des tourelles mitrailleuses automatiques et des lanceurs de roquettes.

Les extra-terrestres et les humains jouent ensemble les jeux de cache-cache et de recherche-et-détruit dans une tentative de mettre l’équipe adversaire échec-et-mat en décimant chacun de ses individus vivants tout en leur déniant la capacité de revenir en jeu. Vous gagnez le jeu d’Unvanquished en rendant votre population capable de survivre.

Ainsi, Unvanquished est un jeu de survie multijoueur, un jeu tactique de survie en temps réel.

Une troisième espèce

Des réflexions sur une troisième espèce sont en cours. Nous en aurons peut-être des nouvelles ultérieurement.

Site officiel

Article d'origine sur Linuxfr

Libre en fête en Trégor reporté en mars 2021

Libre en fête en Trégor qui devait avoir lieu à Lannion le 29 mars 2020 salle des Ursulines a été reporté en mars 2021 à cause du Coronavirus. C'est actuellement le troisième plus important évènement en France concernant le concept du "Libre" en général. Cet évènement ne pouvait pas être annulé il est donc reporté. Nous tiendrons comme prévu un stand jeux sous licences libres et donc représenterons les sites jeuxlibres.net ainsi que LibregamesInitiatives.
Des jeux libres seront en démonstration toute la journée pour petits et grands.

Site officiel :

 

Des nouvelles de 0AD

0 A.D a fait l'objet d'un exposé au Grafik Labor les 11 et 12 mai 2019 à Rennes par Stanislas Dolcini qui nous a apporté des nouvelles fraîches.
0 A.D. : Empires Ascendant est encore actuellement considéré « en cours de développement », par les fans exigeants, mais le jeu est jouable à tel point qu'une communauté de joueurs conséquente s'est déjà construite autour et son succès est révélé par les statistiques : 250 000 téléchargements en 2018 et 100 000 comptes multi-joueurs.

Rappel historique :
0 A.D. a été créé par des fans du jeu de Microsoft Age of Empires II: The Age of Kings comme un mod de celui-ci. Il s'agissait du groupe Tontoclan. Entamé en juin 2001, le projet avait initialement pour but de rendre jouables les civilisations antiques du premier Age of Empires avec le moteur de Age of Kings. Puis, ils décidèrent de créer leur propre jeu indépendant.
Un soin particulier est porté à la cohérence historique. Aucun historien n'était associé au projet au départ, mais plusieurs historiens professionnels ou amateurs ont prodigué leurs conseils au projet au fil du temps.
Le jeu stagnant, pour lui redonner un second souffle, le 10 juin 2009, Wildfire Games publia le jeu sous licence libre(source Wikipédia fr).

Technologies :
0 A.D. est basé sur le moteur Pyrogenesis game engine développé également par Wildfire Games. Le code est en C++ pour la performance et javascript. Les Media sont gérés en XML et JSON, Perl et Lua. Le Chat est en XMPP. Les traductions sont des .po qui se font sur Transiflex. Le jeu utilise Open GL 2 et GLSL 1, ainsi que les librairies Boost, Enet, Gloox etc…

Les contributeurs :
Noter que Wildfire Games est la structure qui supporte le jeu et qui s'occupe de financer des développements quand elle a les moyens de le faire (grâce à vos dons ou autres revenus) sachant que la plupart des contributions sont bénévoles. Les contributeurs peuvent être recensés au nombre de 40 avec 12 personnes réellement actives.

Performance :
Note : le jeu nécessite Open GL 2 et une bonne configuration ce qui est la rançon d'une grande beauté graphique.

site officiel :

 

GCompris prépare sa mue

Le Graphik Labor 2019 organisé par l'AFGRAL, s'est déroulé à Rennes du 11 au 12 mai 2019 et a été l'occasion d'avoir des nouvelles de plusieurs jeux : Khaganat, 0AD et GCompris. C'est de ce dernier dont nous allons parler.

Ce jeu éducatif débuté en 2000 par Bruno Coudoin est destiné aux enfants de 2 à 10 ans et comporte 150 activités. Il est disponible en 19 langues complètes et 15 incomplètes.
Gcompris n'avait pas évolué depuis 2015 et la version 15.10 . Or pour pouvoir être porté sur tablettes, le développement a été repris à zéro sur Qt5 Quick, QML, C++ et javascript. Gcompris peut travailler en mode OpenGL 2 ou seulement en utilisant le CPU. Il est compatible Android, Mac, Windows, Linux et BSDs.
Le jeu est actuellement développé en grande partie par Timothée Giet qui y consacre un mi-temps, aidé par des professeurs des écoles et des bénévoles du monde entier.
La nouvelle version amène des graphismes fortement améliorés et s'accompagne d'un changement dans la numérotation des versions (on est donc passé à la version 0.96). Mais le développement n'est pas encore achevé.


Note : GCompris est utilisé par des provinces en Inde.

Site officiel :

Commander Staline en français

Commander Stalin est un jeu de stratégie en temps réel, se situant pendant la période Staliniène jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. L'histoire commence par une bataille contre les Trotskistes. Vous incarnez donc Staline commandant ses armées.
Un jeu réalisé en 2007-2008 par l'espagnol Antonio Becerro Matinez. Il est basé sur le moteur Stratagus de Boswar. En somme c'est un jeu à la gloire de Staline avec un bémol tout de même puisque Staline n'a pas que des choses glorieuses à son actif : voir Wikipédia ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Staline )
Le jeu est fourni d'origine en espagnol et anglais. Libre Games Initiatives a réalisé la traduction française de ce jeu. Le jeu est basé sur SDL, Lua, ,Vorbis, libstdc++ et libgcc_p et la licence est la GPL V2.

Site Officiel :

Version 0.95 Windows en français :

Manuel utilisateur en anglais :

"Capitán Sévilla El remake" traduit en français

Capitán Sévilla El remake est une reprise modernisée du jeu espagnol Capitán Sevilla qui était un jeu 8 bit publié en 1988 sur MSX, Spectrum et Amstrad CPC.
Le scénario : Mariano Lopez un livreur de charcuteries, se trouve exposé à une explosion nucléaire provoquée par le professeur fou Torrebruno. Après avoir ingurgité des saucisses irradiées, Mariano Lopez se transforme en Capitaine Sévilla et acquiert des superpouvoirs. Il va en avoir besoin parce que les radiations ont créé des mutants qu'il va falloir éradiquer.
Développé en Espagne, après avoir été distribué par Dinamic Software, probablement la compagnie la plus importante en Espagne à cette époque, elle a pu compter sur une ample couverture publicitaire dans les revues du secteur, telles que Microhobby et Micromania.
Le remake est une réalisation de 2009 du groupe Computer Emuzone Game Studio Remake Division qui a mis 3 ans et demi pour le réaliser.
Il est traduit en anglais, espagnol. On vous offre donc le français.
Le jeu est disponible sous Windows et Linux.

 

Discussion sur la licence : il s'agit de la GPL v3, cependant,ce jeu s'inspire fortement d'une bande dessinée d'Angel Ma Tirado publiée dans Microhobby N°175 et dont on ne connaît pas la licence. Le jeu est donc soumis à droit d'auteur classique, sauf avis contraire de l'auteur pour l'idée originale. C'est pourquoi, nous le classerons en "partiellement libre".

Computer emuzone

Lien vers le jeu d'origine introuvable aujourd'hui